Compte rendu CAP Adjoints administratifs - 16 novembre 2018

Bandeau SNPASS-FO

                                                    CAP DES ADJOINTS ADMINISTRATIFS du 16 NOVEMBRE 2018

                                                                                DECLARATION LIMINAIRE

 

 

Monsieur le Président,

 

FORCE OUVRIERE était bien présente lors des travaux préparatoires de la CAP de ce jour, compte-tenu de l’importance des avancements pour nos collègues de catégorie C.

 

FORCE OUVRIERE réaffirme son attachement à la CAP, seul lieu de défense des intérêts matériels et moraux des agents.

 

Les réformes successives conduisant à la casse du service public, du statut général de la fonction publique et du statut particulier réduction drastique des effectifs, ont généré des tensions dans les services, une surcharge importante de travail.

 

Les conclusions du   baromètre social 2017 confirmant celles de 2016, démontrent une situation dégradée, un manque de reconnaissance professionnelle, un déroulement de carrière, avancement, ou liste d’aptitude  freinés par un manque de postes, des rémunérations principales et accessoires (primes, RIFSEEP) non revalorisées.

 

FORCE OUVRIERE exige :

 

  • Une augmentation substantielle des taux promus/promouvables AP2 et AP1 permettant un déroulement de carrière décent pour tous les agents de catégorie C.
  • Une augmentation des listes d’aptitude qui permettront de facto l’augmentation des taux d’avancements
  • La tenue d’une CAP dès la parution des taux définitifs des avancements 2019.

 

                                                       Nos revendications

 

-  La catégorie C devait être la priorité de la réforme Parcours Professionnel Carrières et Rémunérations (PPCR)

 

-  Cette réforme non signée par Force Ouvrière, n’a pas amélioré la carrière

de la Catégorie C

 

-Le PPCR est une réforme en trompe-l’œil. Au premier abord, elle conforterait et améliorerait les carrières. A y regarder de plus près, ce n’est qu’une machine à faire des économies de masse salariale sur le moyen et le long terme.

 

-Mettre en place ENFIN un plan de requalification de C en B puisqu’il est bien établi par la DRH que 98 p.cent des agents de catégorie C assurent des fonctions de catégorie B.

 

-Créer des examens professionnels pour l’accès à la catégorie B

 

-Intégrer la totalité des indemnités dans le traitement

 

-Abroger les textes RIFSEEP, véritable outil de destruction du statut et revenir à un taux de primes fixe par grade. Augmenter les ratios promus/promouvables aux grades d’AP2 et d’AP1  ceux proposés par l’Administration étant indécents pour les 5 350 adjoints administratifs concernés et ne résolvant en rien le goulot d’étranglement au sommet des grades AP2 et AP1

 

-Mettre en place des conditions d’avancement et des taux de promotions assurant une même carrière aux femmes comme aux hommes.

 

-Mettre en œuvre des conditions d’exercice respectueuse sde l’articulation vie professionnelle-vie privée

 

-Abroger les textes PPCR qui n’offrent que quelques maigres points d’indices supplémentaires au lieu d’une vraie revalorisation salariale part l’augmentation de la valeur du point. 

Document(s) à télécharger